téléchargement_edited_edited_edited_edited_edited_edited.jpg

Le contexte actuel

LE CONTEXTE ACTUEL

Voilà huit ans maintenant que nous travaillons de façon de plus en plus collaborative avec les enseignants. Avec un constat qui s'impose : on ne leur facilite pas leur travail...

 

Depuis une vingtaine d'années, les enseignants font face à de nombreux changements qui impactent leur travail au quotidien*. Pourtant, ils reçoivent peu (ou pas) de formation sur la psychologie des ados d'aujourd'hui, le harcèlement, l'estime de soi ou l'intelligence émotionnelle…

Or, comme les neurosciences l'ont clairement démontré, ces différents facteurs impactent directement, et parfois profondément, les phases d'apprentissage et l'intérêt des élèves pour l’école. Et donc sur la qualité du travail des élèves et par ricochet, sur celle des enseignants. Mais aussi sur l’ambiance de travail au sein des établissements scolaires. 

* Comportements des élèves, réformes et programmes qui se succèdent à un rythme soutenu, baisse de reconnaissance, baisse du niveau scolaire, diminution des moyens et des effectifs, difficultés de recrutement, pression grandissante des parents, éducation plus « souple » dans les famillles, cours en distanciel, contraintes sanitaires…

Il nous parait donc important de suivre les pays en pointe au niveau éducatif (Canada, pays Scandinaves, Suisse, Ecosse...) pour proposer aux enseignants des outils, clairs et efficaces, pour améliorer de façon conséquente leur formation, pour mieux les aider dans leurs missions éducatives.


Le métier d'enseignants face aux changements
Depuis une vingtaine d'années, les enseignants font face à de nombreux changements qui impactent leur travail au quotidien : réformes et programmes qui se succèdent à un rythme soutenu, manque de reconnaissance, diminution des moyens et des effectifs, diminution du niveau scolaire, difficultés de recrutement, pression accrue des parents, éducation plus "souple" dans les familes, cours en distanciel… 

Mais l’un des gros points de friction actuel réside dans le comportement des élèves, qui a beaucoup changé en une génération. Notamment du fait de la présence des écrans depuis leur plus jeune âge et des évolutions sociétales. Car les jeunes d’aujourd’hui grandissent dans un monde en crises multiples, dont les repères et les valeurs ont beaucoup changé depuis 40 ans. Tous ces changements, qui se succèdent de plus en plus vite, impactent profondément le développement cognitif et la construction psychologique des ados d'aujourd'hui. Et du même coup leurs visions du monde, leurs rapports aux autres et leurs besoins éducatifs.

Logiquement, les jeunes d'aujourd'hui ont des demandes et des attentes que n'avaient pas ceux des années 80 ou 90... Du coup, la pression sur les enseignants ne fait que s'accroitre.

​Face à ces nouveaux enjeux, le système éducatif français a pris beaucoup de retard, surtout si l'on regarde les réformes déjà misent en place chez nos voisins européens les plus en pointe sur le sujet - Pays Scandinaves, Allemagne, Pays-Bas, Irlande, Ecosse...  Sans parler du Canada et spécialement de nos cousins québécois qui sont très en avance sur le sujet..

 

LA FORMATION DES ENSEIGNANTS
Malgré tous ces changements notables survenues dans la société civile, les enseignants français reçoivent toujours peu (ou pas) de formation sur la psychologie des ados d'aujourd'hui, l'estime de soi ou le harcèlement… Et pas un mot, ou presque, sur l'importance de développer l'intelligence émotionnelle des jeunes (et des adultes).

Pourtant, comme les neurosciences l'ont clairement démontré, ces différents facteurs impactent directement, et parfois profondément, les phases d'apprentissage et l'intérêt des élèves pour l’école. Mais aussi la qualité du travail des enseignants. Et donc l’ambiance de travail au sein des établissements scolaires. Quant à la crise sanitaire, elle ne fait qu’amplifier les tendances.

​​
Des conséquences fortes
Face à cette situation particulière, beaucoup d'enseignants se sentent démunis et un nombre croissant d'entre eux est en souffrance. Ce qui engendre de nombreuses conséquences - personnelles et professionnelles : baisse de la motivation, difficultés de recrutement, augmentation des arrêts-maladie et des démissions ; même parmi ceux qui aiment  profondément leur métier... Le malaise enseignants est un fait, une réalité que nous voyons régulièrement au cours de nos différents entretiens. Car de nombreux enseignants viennent se confier à nous.

4.png