_edited_edited_edited.jpg

Le contexte  actuel

LA SITUATION ACTUELLE 

Les jeunes d’aujourd’hui grandissent depuis leur plus jeune âge devant des écrans et dans un monde de plus en plus touché par les crises - écologique, économique, financière, politique, sanitaire... Logiquement, ce contexte particulier impacte leur construction psychologique, leurs visions du monde et leurs rapports aux autres et au monde. Mais aussi à leurs besoins éducatifs qui ont, logiquement, également beaucoup changé.  Pourtant le système éducatif français a peu évolué lors de ces deux décennies, surtout si l'on regarde chez nos voisins européens les plus en pointe en la matière. Ce déclage génère logiquement de plus en plus d'incompréhension chez les jeunes et les enseignants. 


Beaucoup d'ados n’arrivent pas à se projeter dans l’avenir, qui leur semble bien sombre. (Selon une étude récente du journal de référence "The Lancet", 75% des 18-25 ans européens pense que leur avenir va être très problématique...) C'est pourquoi de nombreux jeunes cherchent un autre mode de vie que celui de leurs ainés, essentiellement basé sur la consommation. Certains  trouvent un échapatoire ou un soulagement dans des produits addictifs, quand d'autres préfèrent se réfugier derrière des écrans, là où ils ont encore une illusion de contrôle…

Il est donc essentiel de leur proposer une autre vision de l'avenir, une autre façon de penser, grâce à une autre approche de la prévention ; davantage centrée sur leurs besoins. Pour les "booster" et les aider à mieux se constuire intérieurement

Quant à l'école, elle est de moins en moins perçue comme un tremplin vers un monde meilleur, car les études n'offrent plus la certitude d'une vie enrichissante. 
Le monde change, et ils convient d'accompagner le mieux possible les jeunes à ce changement.

LES ADOLESCENTS AUJOURD'HUI
Les adolescents sont touchés de plein fouet par les changements qui impactent fortement notre société occidentale depuis au moins deux décennies. [1]​   
Face à ces changements importants qu'ils vivent au quotidien, les comportements des jeunes ont très logiquement eux aussi beaucoup changé : Ils se parlent différemment, ils consomment différemment, ils agissent différemment... Ils attendent des adultes d'autres types de réponses que celles du passé.


[1] Mondialisation, écrans dès le plus jeune âge, éducation plus "souple", montée de l'écologie, valeur du travail en déclin, argent facile, crises (économique, politique, sociétale, écologique, sanitaire, financière), ultralibéralisme, montée de la violence, nouvelle conscience plus solidaire...


De ce fait, nous rencontrons dans nos interventions un nombre croissant de jeunes qui se désintéressent du système éducatif actuel, qui correspond de moins en moins à leurs besoins. Car pour paraphraser Sir Ken Robinson (expert britannique en éduation) : comment des jeunes du 21ème siècle peuvent-ils être intéressé par des profs du 20ème siècle qui leur enseignent des programmes basés sur un modèle créé au 19ème siècle ? Il y a là matière à réflexion.

Quoiqu'il en soit, beaucoup d'ados n’arrivent plus à se projeter dans l’avenir, qui leur parait bien flou, par ne pas dire compliqué et obscur.[2]  Un nombre croissant de jeunes sont à la recherche d’autres horizons, sans forcément savoir les définir… En réaction, de plus en plus d'adolescents cherchent un échapatoire ou un soulagment illusoire dans des produits addictifs, quand d'autres préfèrent se réfugier derrière des écrans, là où ils ont encore une illusion de contrôle… Quant à la crise sanitaire qu’ils subissent de plein fouet depuis maintenant deux ans, elle ne fait que les déstabiliser encore plus profondément, et parfois (très) durablement…


2. Selon une étude du prestigieux journal The Lancet, 75% des jeunes européens de 16 à 25 ans pensent que l'avenir est effrayant à cause du réchauffement climatique...


GENERATION CONNECTEE
Enfin, il est important de prendre en compte que cette nouvelle génération est la première à être à la fois autant connectés (et ce, dès le plus jeune âge), mais également à ce point isolé ; car avec (souvent) peu d’échanges avec les adultes... Ce qui les pousse, souvent sans bien s'en rendre compte, à chercher un adulte référent - personne qui les aide à trouver davantage d'ancrage intérieur.

​En matière de prévention, il est donc essentiel de s'adresser à eux différemment, en prenant en compte tous ces changements qui les ont (beaucoup) impacté. Nous pensons qu’il est capital de leur proposer des actions de prévention novatrices, qui vont les interpeler sur leurs comportements et leurs choix, mais aussi de leur permettre d’être plus en contact avec leur monde intérieur. Etre fort intérieurement (et plus seulement scolairement) est un gage de stabilité et de pérénité dans un monde qui est soumis à des changements de plus en plus profonds.

 

 

Diapositive4.PNG